BandeauPetition.png


bilan

Nous ne siégerons pas aux conseils municipaux des 14 et 15 avril


Nous avons fait parvenir à la presse locale le communiqué de presse ci-dessous :
 
Nous demandons la démission du Conseil municipal. Nous ne siégerons pas aux conseils municipaux du 14 et du 15 avril.
 
Le maire élu il y a 8 mois a été condamné à 12 mois d’inéligibilité pour non-dépôt du compte de campagne. En catimini, un nouveau maire a été élu lors d’un Conseil municipal le 27 mars dernier. L’élection de ce nouveau maire démontre la crise démocratique profonde que traverse notre ville. À l’instabilité de la précédente mandature de la même majorité marquée par les démissions et les scissions, succède une instabilité encore plus grande 8 mois après le scrutin. Notre municipalité est à la dérive, sans cap, sans vision et sans gouvernail !

Aucune orientation budgétaire n’a été débattue pour l’année 2021 alors que l’échéance du vote du budget est au 15 avril. Cet exercice, le plus important du Conseil municipal, est bâclé : rien n’a été anticipé...On navigue à vue ! Aucune commune ne peut être convenablement administrée dans ces conditions. Cette incompétence engendre la convocation de deux conseils municipaux en deux jours !

2014 - 2020, le moment de vérité

Couv4pBilan.png
Cliquer sur l'image
pour télécharger le document

Nous sommes à quelques semaines du premier tour des élections municipales du 15 mars. Avant de vous présenter fin février le projet, élaboré avec vous, de notre liste conduite par Stéphane JABUT, le moment est venu de rétablir certaines vérités sur le mandat qui s'achève et le contexte de cette élection.

Marqués par les dissensions, les démissions, et les perquisitions de la gendarmerie, le maire actuel et sa majorité se présentent divisés aux élections municipales. Pire encore, la confusion, le mensonge et les fake news semblent être la stratégie des élus sortants de la majorité. Hormis notre liste, toutes les listes candidates à ce jour sont conduites par des élus de la majorité sortante qui n’assument pas le lourd bilan de leur mandature !

Que ce soient l’ancien premier adjoint, responsable local La République En Marche ! et soutien de MACRON, l’ancien maire adjoint aux finances, au développement durable, et le conseiller à la communication élus jusqu’à la fin du mandat, ou le dernier déclaré délégué aux travaux jusqu’à la fin du mandat, ils cherchent tous à se blanchir et à vous tromper. Selon leur date de démission ou de contestation ils sont responsables de toutes les décisions prises entre 2014 et 2017 pour les uns, entre 2014 et 2019 pour les autres, entre 2014 et 2020 pour ceux qui sont allés jusqu'au bout.

Ce sont le maire actuel et les élus de sa majorité, quelle que soit leur liste, qui ont décidé et signé les 500 nouvelles constructions du centre-ville et abandonné le quartier de la Folle-Emprince au bénéfice des promoteurs et de Nexity Foncier Conseil l'aménageur partenaire du nouveau quartier.

Le bilan de mandat fait par les élus de l'opposition

GroupeOppositionMunicipale.png
Les élus de l'opposition municipale Brigitte Baguier, Fabrice Khellafi, Norbert Herrera, Rafika Kallèche, Stéphane Jabut, Romain Legras, ont présenté le 26 septembre dernier, lors d'une réunion publique, leur analyse du mandat de Michel Dutruge et de la majorité municipale. À six mois des prochaines élections municipales c'est un bilan qui a été fait, qui s'est appuyé à la fois sur les réalisations et les projets en cours au moment des dernières élections mais aussi sur le programme d'action que l'actuelle majorité avait présenté aux Dammartinois.